Nature — Randonnée

Le Plomb du Cantal : un colosse aux 3 millions d’années

Publié le

Dominant, imposant, presque intimidant mais aussi bienvaillant, le Plomb du Cantal s'élève au coeur des monts du Cantal. Du haut de ses 1 855m, il domine le volcan cantalien. Une merveille de la nature, un des derniers vestiges de l'activité volcanique du département, accessible facilement, été comme hiver, grâce au téléphérique de la station du Lioran. 

CDT15/P.Soissons

Un vestige volcanique

Certains ressemblent à des pyramides, d’autres à des cônes. Lui, ne ressemble à aucun autre et peut se valoir d’une certaine singularité. Point culminant des monts du Cantal, le Plomb du Cantal est un témoin de plus de l‘activité volcanique du territoire.

Situé au cœur du stratovolcan cantalien, le sommet du « Plomb » – comme l’appellent les locaux- est une butte de basalte. Auparavant, un lac de lave occupait cette même place. Au fil des années, l’érosion aidant, le lac s’est solidifié. Le Plomb du Cantal est l’édifice volcanique le plus récent du massif. Sa création est estimée à 3 millions d’années.

Le volcan du Cantal

Il est difficile de s’imaginer à quoi pouvait ressembler le volcan du Cantal : environ 4 000 m d’altitude, 70 kms de diamètre pour une superficie totale de 2 700m², recouvrant presque intégralement le département que l’on connaît aujourd’hui. Des dimensions qui donnent le vertige !

L’activité volcanique du Cantal s’étend sur une période d’environ 10 millions d’années, de -13 ma à -3ma. Le gigantesque volcan a ensuite subi de nombreux effondrements de ses flancs créant des énormes brèches volcaniques. Au cours du temps, l’érosion des glaciers a remodelé les paysages. Les vallées et planèzes du Cantal sont aussi des vestiges de cette succession d’épisodes volcaniques.

CDT15/V.Terrisse

Pour découvrir le Plomb du Cantal

Le Plomb du Cantal est facilement accessible à pieds, en dix minutes seulement, grâce au téléphérique* de la station du Lioran. Au sommet, le panorama est splendide : de la Margeride aux monts Dore, de l’Aubrac aux monts du Forez, le Cézallier, les Cévennes et, même, la Chaîne des Puys. Sous vos pieds et yeux émerveillés, se dévoilent l’ensemble du massif cantalien : Puy-Mary, Puy Griou, Vallée de la Cère… Celles et ceux ayant apporté sac à dos et chaussures de rando pourront s’évader vers le Puy Gros ou le site de Prat de Bouc.

Pour les adeptes des randonnées plus corsées, en itinérance, différents sentiers peuvent être empruntés. Parmi eux : l’incontournable GR 400 dont la durée peut varier de deux à huit jours et le GR465 reliant les monts du Cantal à la vallée du Lot.

 

*Le téléphérique de la station du Lioran est ouvert de juin à septembre et de mi-décembre à début avril.

Vos favoris

Votre panier est vide.