Visite commenté de l'exposition « Le design contemporain et S. Dalí »
© Courtesy Patrick Derom Gallery, Brussels / Salvador Dalí, Funducio Gala-Salvador Dalí / ADAGP, Paris, 2020
Culture

Visite commenté de l'exposition « Le design contemporain et S. Dalí »

Partage :

Présentant plus de 200 œuvres : dessins, estampes, sculptures, arts de la table, mobilier tapisseries de Salvador Dalí & de nombreux artistes et designers contemporains, cette exposition montrera l’influence de l’artiste espagnol sur les créateurs.

L’apport de Salvador Dalí au surréalisme en 1929 est d’avoir remis à l’honneur l’Art Nouveau qu’il appréciait pour ses formes organiques, rondes, à l’encontre des formes abstraites et plus géométriques qui étaient alors de rigueur. S’inspirant de Gaudí ou de Guimard, il a poussé les formes organiques à un point délirant et en a appliqué le principe à des objets ordinaires, comme la Montre molle qui l’a rendu célèbre. Il a repensé la notion d’objet en forgeant le concept d’être-objet : ce sont des femmes dont on ouvre le corps en tirant les tiroirs, ou dont les seins servent d’encrier ou de téléphone. Il détourne ainsi les objets de leur fonction utilitaire normale, érotise celle-ci et questionne la frontière traditionnelle qui sépare les Beaux-Arts des arts décoratifs ou du design.
Dalí a placé dans ses œuvres de nombreux meubles qui re ètent cette ré exion. Certains d’entre eux furent réalisés comme le divan-lèvres de Mae West. D’autres moins connus furent des éditions posthumes. L’exposition “ Le design contemporain et S. Dalí ” montre pour la première fois plus de vingt dessins inédits de Dalí : des chaises dotées de bras ou de chaussures, des lampes, des bougeoirs tout aussi insolites. Dalí a imaginé tout cela dans les années 1930 mais comme le montre l’exposition, ses créations résonnent étonnamment avec celles de nos contemporains.
C’est la première fois qu’une exposition interroge le travail de Dalí dans son rapport au design et à l’in uence indéniable qu’il exerce aujourd’hui sur nos contemporains. Etant donné l’ampleur de cette in uence, il a été choisi choisi de privilégier l’importance de la forme molle dans la conception de chaises ou d’objets d’art de la table. On verra donc des miroirs qui gouttent d’Olga Engel, des cafetières qui fondent de Peter Briggs, des expansions de théière par César, une commode recouverte d’une nappe liquide de métal de Maria Pergay, des chaises pieuvre, des fauteuils dont le revêtement déborde à un point délirant chez Amandine Maillot. L’exposition montre une très grande variété d’œuvres et rassemblent de jeunes artistes aussi bien que des artistes très connus au travail rarement associé au design : Bertrand Lavier, Arman, César ou Jan Fabre. Leurs œuvres côtoient donc celles de Maria Pergay, Guillaume Piéchaud, Charles & Ray Eames ou Philippe Stark.
Comme Dalí a toujours refusé de différencier art populaire, art décoratif et Beaux-arts, l’œuvre peinte et sculptée de Dalí tiendra une part très importante de l’exposition : plus de cent gravures et objets de Dalí sont exposés. La pièce maîtresse de l’exposition est la couverture de l’Apocalypse de Saint Jean. Cette œuvre d’orfèvrerie unique, de 150 kilos est incrustée de pierres précieuses et d’objets ordinaires : quatre fourchettes forment la croix de la crucifixion. Ici l’art de la table rencontre l’art du bas-relief religieux.

Informations complémentaires
Lieu de rendez-vous :
Musée Mandet
Tarifs

Moyens de paiement : Carte bancaire/crédit, Chèque, Chèque Vacances, Espèces

Plein tarif : 10 €, Tarif réduit : 6 €, Enfant : gratuit pour les - de 18 ans.

Gratuit pour tous le mercredi.

Ouverture

Période d'ouverture : Eté

Mardi 6 juillet 2021 de 14h30 à 16h. Date à confirmer.
Date à confirmer.

Annulé ou fermé en raison du Covid-19.

Mise à jour le 05/06/2020 Par Office de Tourisme Terra Volcana, les Pays de Volvic
Signaler une erreur
Vos favoris

Votre panier est vide.